<-- Clic

  Chromage – Zingage – Cataphorèse

Protégez efficacement l’acier de la corrosion et de la rouille, pour garantir l’esthétisme de votre véhicule et éviter les conséquences néfastes sur le reste des équipements

Depuis le moyen âge, l’homme travaille le fer et cherche à le protéger de la corrosion. La pratique qui consiste à recouvrir le fer d’un autre métal est très ancienne. Déjà, au XIVème siècle, un maître de forge eut l’idée de recouvrir des tôles de fer d’une fine couche d’étain pour lutter contre la rouille (processus de l’étamage).

De par ses caractéristiques mécaniques et économiques, et en raison de sa longévité, l’acier est un matériau courant dans l’industrie. Mais sans une protection efficace contre la corrosion, il finit par rouiller. Il est donc indispensable de trouver une solution pérenne pour le protéger efficacement.

Il existe plusieurs procédés techniques, en fonction de la protection et de l’esthétique recherchées.

Spécialiste dans le traitement et la protection des métaux, gOld Time Repair vous propose ses services pour la restauration de pièces de véhicules anciens et objets de collection.

Nos professionnels interviennent dans les traitements de surface avant peinture, dans la pure tradition et le respect des techniques anciennes de polissage, zingage, cuivrage, nickelage, chromage, et autres patines anciennes à haut niveau de finition.

Chromage à l’ancienne

Pour que votre véhicule retrouve tout son éclat et sa brillance, nous vous proposons un chromage à l’ancienne de qualité, à tarif très accessible, et dans des délais très courts.

Le chromage est un procédé de revêtement par électrolyse, permettant de déposer du chrome métallique sur les surfaces à traiter pour leur transmettre ses propriétés.

Ce traitement est effectué pour deux applications importantes : le chromage décoratif et le chromage dur. La couche déposée diffère par son épaisseur.

Le chromage décoratif s’effectue sur des surfaces généralement revêtues au préalable d’une couche de nickel (ou éventuellement de couches de cuivre et de nickel – Chromage à l’Ancienne) et a pour but essentiel de donner au revêtement la brillance du chrome. La résistance au ternissement de ce métal, associée à sa dureté, font que cette fine couche décorative donne un aspect brillant pouvant résister de longues années. Les chromes brillants des automobiles d’antan (toujours visibles à l’heure actuelle) et des motos contemporaines en sont l’illustration.

gOld Time Repair vous propose des chromages à l’ancienne, brillants ou mat :

  • Acier
  • Zamak
  • Alliages de cuivre
  • Plastiques

Également disponibles : Chromage noir, brillant ou mat.

Pour certains matériaux ne pouvant être chromés, il existe des peintures à base époxy, dont la brillance est équivalente à 90% au chrome. Elles sont utilisées principalement sur des alliages d’aluminium, notamment pour les jantes des voitures.

Phosphatation

La phosphatation zinc assure le rôle de sous-couche à l’accroche exceptionnelle, tout en ajoutant une barrière anticorrosion efficace.

Le décapage d’une surface d’acier par phosphatation provoque la formation de phosphate de fer, une pellicule permettant d’assurer ainsi une passivation qui améliore la résistance à la corrosion.

Cataphorèse

Certainement une des meilleures protection anticorrosion.

Cette technique est largement utilisée en sous-couche dans l’industrie automobile.

La cataphorèse est une technique de peinture qui consiste à immerger la pièce dans un bain de peinture hydrosoluble, en mettant la pièce en cathode, et en faisant migrer les particules de peintures en suspension dans le bain au moyen de courant électrique, de l’anode vers la cathode.

Ces particules de peinture se déposent alors uniformément sur toute la surface de la pièce immergée, qui sera ensuite cuite au four.

 

Les avantages :

  • Toute la surface de la pièce est couverte
  • La couche est fine et régulière, environ vingt micromètres
  • L’homogénéité de la couche confère une excellente résistance à la corrosion et une bonne couche d’accroche pour un primaire
  • La surface est lisse et peut être directement recouverte par de la peinture de finition ou de la poudre

Zingage

 

Le zingage est un terme général désignant tout traitement de surface entraînant la formation d’un revêtement métallique de zinc.

Les dépôts de zinc sont principalement réalisés sur des métaux ferreux, dans le but d’empêcher leur dégradation par corrosion. Le zinc étant un métal très réducteur, il est donc oxydé à la place du métal qu’il protège.

Les propriétés de ces dépôts sont améliorées par diverses finitions chromiques, aux couleurs et à la résistance à la corrosion variables :

  • Le blanc – bleu : la corrosion commence par attaquer la finition chromique jusqu’à atteindre le zinc. De l’oxyde de zinc blanc se développe alors : on parle d’oxydation du zinc et de corrosion blanche
  • Jaune : la corrosion continue jusqu’à avoir consommé la couche de zinc en épaisseur et atteindre la couche ferreuse. De l’oxyde de fer rouge-brun se développe : c’est la corrosion rouge (rouille)
  • Noir : ce procédé de zinc allié au fer est obtenu en milieu électrolytique alcalin. Il permet de répondre aux exigences les plus strictes de résistance à la corrosion et d’aspect
Nous réalisons tous les traitements uniquement à l’attache.

Dépôt cuivre

Le dépôt de cuivre (ou cuivrage) est une opération de revêtement de la surface de la pièce par du cuivre. La couche de cuivre déposée a plusieurs usages en fonction des besoins, de la matière et des conditions électrochimiques.

  • Restauration de pièce :
    Dans le cadre de la restauration de véhicules anciens, il arrive fréquemment que l’épaisseur des pièces soit insuffisante pour garantir une bonne longévité, ou que les réparations successives aient altéré de manière importante leur surface. Même avec un polissage minutieux, les défauts restent alors visibles. La recharge par dépôt de cuivre permet de remédier à ces problèmes. La pièce à traiter est déposée dans un bain de cuivre. Elle est ensuite polie pour équilibrer les surfaces, et sera à nouveau plongée dans le bain de cuivre si nécessaire. Après ce traitement de recharge, la pièce pourra reprendre le cours de sa restauration.
  •  Protection contre l’oxydation :
    Ce traitement s’applique aux pièces métalliques soumises à l’oxydation de l’air ambiant. C’est le cas d’éléments en tôle fine qui doivent être recouverts par immersion d’une couche de cuivre qui, au contact de l’air, s’oxydera et s’auto-protégera.
  •  Préparation de surface avant autres traitements :
    Nous travaillons en Chromage dit « A l’ancienne ».Le cuivrage fait parti intégrante du process de préparation de surface avant nickelage et chromage.
  • Recouvrement esthétique :
    Nous travaillons en Chromage dit « A l’ancienne ». Le cuivrage fait partie intégrante du processus de préparation de surface avant nickelage et chromage. Le cuivrage est utilisé pour redonner du lustre à une pièce de cuivre trop altérée (restauration d’objets d’art), ou pour donner à une pièce quelconque l’aspect du cuivre.

 

Nickelage

Le nickelage électrolytique est une des applications de galvanoplastie. Il consiste en un dépôt électrolytique de solutions aqueuses de différents sels sur un matériau, pour en améliorer ses qualités mécaniques, le protéger de la corrosion, et le rendre plus esthétique.

Le nickel a comme particularité d’être relativement inoxydable à l’air et permet de donner une apparence brillante et de qualité. Il est utilisé pour protéger de la corrosion ou améliorer l’apparence de pièces en fer, en cuivre ou en laiton.

Il est un des traitements utilisé dans le « Chromage à l’ancienne ». Son aspect brillant ne nécessitant pas d’opération de polissage, il favorise son application en sous-couche au chrome.

Nickelage noir

Ce revêtement noir est utilisé en décoration sur tous supports. Il permet de foncer des pièces et d’obtenir des finitions mats antireflet, avec des épaisseurs très faibles (de 0.5 à 1 micron).

 

Anodisation aluminium

Dans les procédés de restauration, il est fréquent de devoir polir les aluminiums. Pour ce faire, nous retirons les protections extérieures, la matière se retrouvant alors en contact avec l’air libre.

L’aluminium s’oxyde alors lentement, se recouvrant d’une fine couche d’alumine (oxyde d’aluminium) qui s’incruste en surface. Cette couche étant imperméable à l’air, le métal se retrouve totalement auto-protégé.

Pour autant, en cas de contact avec des substances agressives (les pluies acides par exemple), la pellicule d’alumine est attaquée, et le métal est à nouveau rongé par l’air. Le processus se répète alors.

Pour l’éviter, il est recommandé d’effectuer une protection de la surface.

L’anodisation est un traitement de surface permettant de protéger ou de décorer une pièce en aluminium (ou un alliage) par oxydation anodique.

Elle octroie aux matériaux une meilleure résistance à l’usure, à la corrosion et à la chaleur. L’épaisseur varie en fonction de la destination du produit final.

L’anodisation améliore également l’aspect esthétique.

 

Vernis au four

 

gOld Time Repair propose également d’apposer un vernis de finition sur des surfaces brutes ou peintes. Il sera ensuite cuit au four pour assurer une protection maximum.